Face à cet avenir incertain, construire une stratégie territoriale, un projet de territoire, un document de planification, suppose de se départir des outils habituels qui proposent un scénario unique d'évolution. Une agence d’urbanisme doit aider à l’élaboration de politiques publiques qui préparent à affronter des changements brutaux, plus ou moins prévisibles.

Frédéric Pontoire, Responsable Stratégies Territoires et Montagne à l’Agence 

Futurs... La prospective à l'Agence

La période incertaine et forcément angoissante que nous vivons peut être regardée sous l'angle des différents futurs qu'elle porte en germe et mieux encore, sous l'angle des différents futurs qu’elle porte en germe : futurs désirables, mais également futurs contraints. "Indiscipline intellectuelle" pour Pierre Massé, la prospective s'apparente à une "philosophie de l'action" : une capacité stratégique que l'on se donne à imaginer et appréhender les trajectoires d'évolution des territoires, où le vivant dans son ensemble a toute sa place.
À l'heure de l'anthropocène, dans un monde en pleine métamorphose, l'Agence se mobilise et mobilise les différents acteurs et partenaires qui souhaitent s'engager, se doter d'une capacité à imaginer, à se projeter pour décider, et à participer à "l'invention du XXIe siècle."

C'est ainsi que s'initie en cette année 2021 l'"Atelier des futurs", collectif d'acteurs publics qui se veut tout à la fois centre de ressources, mutuelle d'expertises et laboratoire d'idées et solutions neuves pour les politiques publiques locales.

D'une manière générale, les questions de prospective, au cœur de l'innovation attendue par les élus, infusent et diffusent dans l'ensemble du programme d'activité de l'Agence et plus particulièrement, au sein du socle partenarial où se croisent les enjeux et attentes de nos territoires. Chaque mission, chaque étude soit désormais comporter une part de prospective. L'Agence, qui est clairement attendue sur le décryptage des enjeux du XXIe siècle, aide à la conception de politiques publiques tournées vers un avenir soutenable.

Pour diffuser cette indispensable culture de la prospective, elle propose, avec d'autres, des événements ou des ateliers qui contribuent à nourrir les réflexions et les débats. Enfin, à travers sa veille et ses réseaux, elle enrichit sans cesse sa propre connaissance pour se mettre en situation de traducteur et de médiateur, au service de ses membres.

L'Agence en actions

Quelques exemples de missions, d'études, d'ateliers en cours ou menés récemment sur le champ de la prospective, pour les acteurs de l'aire grenobloise.

41e rencontres de la Fnau : retour sur les ateliers des futurs heureux

Le réseau des agences d’urbanisme a organisé à Brest en décembre 2020 une rencontre, espace de prospective participative pour explorer nos futurs au regard de la crise sanitaire actuelle et des enjeux à relever pour construire les territoires désirables de demain.
L'Agence de Grenoble a été impliquée au sein du réseau urbA4 dans un atelier sur le thème : "Quelle fabrique de la décision publique en 2040 ?". Ce même atelier a été retranscris lors de la Biennale des villes en transition le 2 avril 2021. Découvrez la synthèse.