L'atelier des futurs : une démarche ouverte et partenariale

Dans cet avenir de plus en plus difficile à appréhender, penser l’avenir des territoires, à court, moyen et long terme, n’a jamais été aussi complexe. La démarche prospective est une occasion de regarder en face et sans catastrophisme les changements auxquels élus, techniciens des collectivités, citoyens, membres de la société civile doivent désormais faire face. Elle doit aider à naviguer dans l’incertitude pour nourrir la définition des stratégies et leurs déclinaisons opérationnelles. 
La période appelle à se projeter dans les mutations et incertitudes à venir : l’exercice de prospective appelle à dissocier les éléments et phénomènes facteurs de changements (certains ? prévisibles ? incertains ?...), à partir de plusieurs situations, appelant des postures et des objectifs complémentaires pour les futures politiques publiques locales (atténuation / adaptation / transition / résilience). ​

Quels sont les moyens permettant d'opérer les changements ? Qui sont les acteurs ? Quels sont les leviers réels de l'action publique territoriale ?

En réponse à la demande de ses élus, l’Agence, avec ses proches partenaires dans un premier temps, contribuent à la constitution de l'Atelier des futurs de l’aire grenobloise. Un objectif : accompagner les démarches stratégiques propres à chacun des participants et fédérer les initiatives naissantes ou émergentes autour de la prospective, sur le territoire de l’aire grenobloise.

L'Atelier s’attacherait moins au quoi (globalement consensuel) qu’au comment : l’hypothèse fondatrice de la démarche repose en effet sur le postulat que ce sont les conditions plus que les orientations dans lesquelles les politiques publiques locales s’exercent qui sont à explorer et approfondir, à plusieurs mains, dans un esprit d’ouverture et sans tabou.

L'Atelier a été lancé fin 2020 avec une dizaine d'acteurs volontaires. Des premiers comités techniques ont permis d'esquisser les différents axes de "contribution" : un centre de ressources partagées, une "offre de service" mutualisée, un "laboratoire de recherches". 

Une charte d’engagements  a été co-écrite et finalisée en octobre 2021. Elle est le fruit de la réflexion impulsée par le collectif d’acteurs publics, mobilisée, ouverte à une large diversité de parties-prenantes volontaires. 

Un centre de ressources partagé 
(mise en commun de méthodes et connaissance, ateliers, mutualisation de contacts, veille...)

Une offre d’expertises mutualisées pour répondre à une « commande » concrète d’un membre intéressant l’ensemble (par exemple action« commando d’experts » en immersion pour se saisir du sujet et apporter des regards croisés)

Un « laboratoire de R&D », tête chercheuse collective sur des sujets définis dans un programme et avec des moyens mutualisés (études, enquêtes, ateliers...)

PAROLES DE PARTENAIRES

La naissance de cette plateforme, l’Atelier des futurs, est née d’une volonté commune de plusieurs acteurs publics d’avoir un espace d’échanges, de réflexions, de mutualisation interterritoriale, autour des questions de la prospective. L’entrée dans une nouvelle ère et la crise sanitaire que nous traversons bousculent profondément notre manière de vivre, nos visions du monde et notre façon d’appréhender l’avenir. La démarche initiée à travers l’Atelier des futurs est une occasion de regarder en face et sans catastrophisme les changements auxquels élus, techniciens des collectivités, citoyens, membres de la société civile doivent désormais faire face. Elle doit aider à naviguer dans l’incertitude pour nourrir la définition des stratégies et leurs déclinaisons opérationnelles, de manière concrète, ici et maintenant.  

Agence d'urbanisme de la région grenobloise
Frédéric Pontoire, Responsable Stratégies Territoires et Montagne à l’Agence

L’Institut d’urbanisme et de géographie alpine de Grenoble (IUGA) forme ses étudiants aux métiers de la géographie, de l’environnement, de l’aménagement, du développement territorial et de l’urbanisme. Cela implique la mise en place de formations soucieuses d’une approche réflexive, du caractère opérationnel des savoirs et savoir-faire des étudiants et de l’adaptation continue des formations aux enjeux futurs.
Dans cette perspective, la plateforme des prospectives pourra servir de cadre pour échanger sur ce que l’on peut attendre des formations de l’IUGA tant du point de vue de l’identification des enjeux spatiaux et territoriaux à venir ou émergents que des savoirs et des compétences nécessaires pour les prendre en compte afin de répondre à de nouveaux besoins tant publics que privés. Il s’agit donc de proposer, dans ce cadre, une prospective des métiers en lien avec les questions territoriales.

Institut d'urbanisme et de géographie alpine 
Frédéric Santamaria, Professeur des universités en aménagement de l'espace et urbanisme

REJOIGNEZ-NOUS !

Une dizaine d'acteurs publics participe à ce stade à l'Atelier des futurs : Grenoble-Alpes Métropole, Département de l’Isère, EP SCoT , Ville de Grenoble , Massif du Vercors, Pays Voironnais, Le Grésivaudan, Parcs de Chartreuse et du Vercors, Université Grenoble Alpes et l'Agence d'urbanisme.
Les acteurs et collectivités de l’aire grenobloise qui le souhaitent sont invités à contribuer à cette démarche très ouverte.