Partager
Article

PLUi en Auvergne-Rhône-Alpes : bilan... et perspectives

Publié le

Le Club PLUi Auvergne-Rhône-Alpes a réuni élus et techniciens le 28 novembre dernier aux World Trade Center de Grenoble. Un temps de bilan pour partager le travail accompli ces dernières années et en tirer les enseignements.

PLUi EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : BILAN… ET PERSPECTIVES

Depuis plus de 4 ans, le Club PLUi Auvergne-Rhône-Alpes (piloté par la Dreal et animé par le réseau régional des agences d’urbanisme) constitue un réseau d’échanges et de retours d’expériences qui met en relation les collectivités engagées dans une démarche de PLUi. Aujourd’hui, beaucoup de collectivités arrivent au terme de la phase d’élaboration de leur document, d’autres sont en cours de procédure ou réfléchissent à se lancer dans l’aventure. Aussi, l’équipe du Club PLUi régional souhaitait-elle proposer à ses membres un temps de bilan pour partager le travail accompli ces dernières années et les enseignements à en tirer.

L'Agence d'urbanisme mobilisée dans l'organisation

L’Agence est membre de l’équipe d’appui du Club PLUi Auvergne-Rhône-Alpes, avec le réseau régional des agences d’urbanisme (urbA4), l’Ademe, le Cerema, et quelques DDT, sous le pilotage de la Dreal. Elle s’est fortement impliquée dans l’organisation, puis dans l’animation de la journée : accueil des participants, Quizz, projection des films réalisés à partir d’interviews d’élus par les agences, co-animation avec ses partenaires de trois ateliers dans le forum technique de l’après-midi : Concertation avec la CC du Massif du Vercors – Organisation interne de la collectivité avec Grenoble-Alpes Métropole – Prérequis pour se lancer dans un PLUi avec la CC Bièvre Est.

Une journée pour partager et échanger

Le dernier Club PLUi Auvergne-Rhône-Alpes s’est donc tenu le 25 novembre au Centre de congrès WTC de Grenoble, rassemblant 115 participants de 31 EPCI, dont une dizaine pour la première fois. 9 départements étaient représentés. L’objectif était de permettre aux participants de partager leurs expériences et d’échanger sur les conditions de réussite d’un PLUi, du lancement à sa mise en œuvre. Cette journée, voulue comme un bilan des élaborations, était exceptionnellement ouverte aux collectivités non-membres du Club, qui s’interrogent sur l’opportunité de lancer un PLUi. L’expérience de leurs consœurs est donc particulièrement précieuse pour elle.

Yannik Ollivier, vice-président délégué à l’aménagement du territoire, aux risques majeurs et au projet métropolitain de Grenoble-Alpes-Métropole, Xavier Cereza, DDT de l’Isère et Fabrice Gravier, Service Mobilité, Aménagement, Paysages à la Dreal Auvergne-Rhône-Alpes, ont introduit la séance.

« Une 6e journée du Club PLUi régional, qui veut tirer un bilan des PLUi, ouverte aux collectivités qui n’ont pas encore la compétence PLUi : les 2/3 des EPCI en Auvergne-Rhône-Alpes » F.Gravier

Les participants ont ensuite été invités à répondre à un quizz, pour donner leur avis sur quelques éléments-clés dans l’élaboration d’un PLUi (élément déclencheur, place des communes, calendrier, coût…), et déconstruire certains mythes autour de ces sujets.

« Je me demande, si j’avais su dans quoi je mettais le doigt, si je me serais engagé… » D. Séjourné, CC Cœur de Chartreuse

« J’ai pris conscience que l’aménagement d’un territoire, ça ne se fait pas au niveau d’une commune, […] a minima au niveau de l’intercommunalité et mieux, à l’échelle du bassin de vie » F. Brochier, CC Bièvre Est.

Une table ronde autour des thèmes « to be PLUi… or not PLUi ? » accueillait deux élus de territoires en élaboration de PLUi, M. Pierre Baffert pour la CC Cœur de Chartreuse et M. Alain Berthéas pour Loire Forez Agglomération, venus partager leurs retours d’expérience sur les difficultés rencontrées mais aussi les facteurs de réussite pour leurs territoires respectifs. En miroir sont intervenues les questions et interrogations de M. Pierre-Louis Fillet, pour la CC Royans-Vercors, territoire qui s’interroge sur l’opportunité de lancer un PLUi pour répondre aux enjeux de développement et de construction intercommunale après une fusion récente de deux EPCI.

« La plus belle réussite, c’est d’avoir des élus qui sont restés fidèles à leur projet » J.C. Piolat, CC Bièvre Isère

« On a évolué et aujourd’hui on travaille vraiment main dans la main : je pense que notre PLUi sera abouti, et je n’ai pas de point négatif… » M.P. Barani, CC Bièvre Est

L’après-midi, les participants se sont ensuite répartis au gré des affinités et des besoins d’échanges dans les salons du WTC, autour de trois séries d’ateliers de débats plus techniques, proposant chacune trois retours d’expériences sur des sujets aux étapes-clés de l’élaboration (les prérequis, pendant l’élaboration, la phase arrêt du projet jusqu’à l’approbation). Collectivité experte ou novice en PLUi, collectivité de petite taille ou métropole, le mode forum leur a permis de se rencontrer, de créer un réseau, de poser des questions, de se comparer, de collecter des méthodes ou des alertes. Des débats riches en contenus se sont noués, autour des questions de gouvernance, d’organisation interne de l’EPCI (s’armer face à une élaboration de PLUi), de concertation (quelle place pour les habitants), d’enquête publique (comment « l’affronter »), d’élaboration de process efficients d’échanges entre les communes et de validation des décisions, etc.

Quel bilan pour les PLUi en Auvergne-Rhône-Alpes ?