Partager
Article

Environnement : l'Agence aux avant-postes de la transition

Publié le

Chaque année le 5 juin, la Journée mondiale de l'environnement organisée par les Nations Unies met en lumière un enjeu majeur pour notre planète. Cette année, la biodiversité est à l'honneur, dans un appel à l’action pour lutter contre la perte accélérée d’espèces et la dégradation du monde naturel. Une question que l'Agence place au coeur de bien des dossiers, bénéficiant pour cela de l'expertise de son écologue.

Environnement : l'Agence aux avants-postes des transitions

Réussir la transition environnementale impose à nos territoires de repenser en profondeur la place de la biodiversité, des ressources naturelles et énergétiques, de l’alimentation ou encore de l’organisation des flux de personnes et de biens au cœur des choix d’urbanisme et d’aménagement. Le contexte de changement climatique avéré et de crise sanitaire planétaire conforte l’appréhension de la vulnérabilité de nos territoires et de leur interdépendance multiforme. Exposition de la population à la pollution de l’air, vagues de chaleurs et sécheresses de plus en plus fréquentes, risques naturels toujours plus intenses et imprévisibles, pertes de biodiversité, tensions sur les terres agricoles de proximité, nouvelles exigences liées au « Zéro artificialisation nette », crise économique, inégalités sociales… : autant de défis sociétaux et environnementauximbriqués qui s’imposent aujourd’hui aux collectivités. L’Agence est et sera à leurs côtés pour chercher avec eux des solutions et tracer une voie vers un cadre de vie de qualité, favorable à la santé, respectueux de l’environnement et valorisant les potentiels naturels et économiques de nos territoires.

AURG

FOCUS : l’Agence au service de la biodiversité du territoire métropolitain

Dès 2013, la Métropole grenobloise s’est engagée dans une stratégie globale et cohérente en faveur de la biodiversité. Reconduite et renforcée en 2016 dans une visée toujours plus opérationnelle*, elle bénéficie d’une assistance pérenne de l’Agence structurée autour de deux grandes missions-phares :

  • L’aide à la mise en place d’un dispositif global et cohérent d’observatoire partenarial de la biodiversité,
  • Le suivi et la mise en œuvre de certaines actions du CVB (Contrat vert et bleu) métropolitain visant à la préservation, la gestion et la restauration des continuités écologiques.

En 2019, l’Agence s’est plus particulièrement investie autour de trois grands enjeux (connaître, faire connaître, agir), chacun d’entre-eux étant lié à la mise en place d’un outil ou d’une action qui aura vocation à s’inscrire dans la durée.

Connaître

> Évaluer l’état de santé actuel de la biodiversité (construction d’un T0, un état initial) puis suivre son évolution dans le temps à l’aide d’un dispositif d’indicateurs tout à la fois pédagogiques et scientifiques > c’est le rôle du baromètre de la biodiversité.

Faire connaître

> Mettre à disposition du plus grand nombre la connaissance disponible sur la biodiversité afin de ne plus lui porter atteinte par ignorance et - soyons ambitieux - d'inciter à un autre regard sur la nature (vers plus d’empathie et de bienveillance pour le vivant dans son entier) > c’est le rôle de la plateforme de la connaissance « GÉO-Biodiversité ».

Agir

> Diagnostiquer et localiser les grands sites de collision et d’écrasement de la faune au contact des infrastructures routières (celles-ci étant responsables d’une grande partie de la mortalité animale observée et de la déstructuration du réseau écologique) puis mettre en œuvre des actions de restauration de passages à faune fonctionnels : c’est le rôle de l’action du CVB « Franchissement par la faune des voiries métropolitaines ».



La stratégie métropolitaine « Biodiversité et espaces naturels 2017-2022 »

La stratégie biodiversité de Grenoble-Alpes Métropole est structurée autour d’objectifs de préservation, de restauration et de valorisation de la Trame verte et bleue (TVB), de l’innovation en termes de coopération (avec les communes et les territoires voisins) et dans la relation aux citoyens et aux usagers (sensibilisation, participation, information). Il s’agit également pour la Métropole de renforcer ses partenariats avec les acteurs spécialisés, notamment la communauté scientifique regroupée localement au sein de la Zone Atelier Alpes (ZAA).

Cette stratégie s’appuie sur le Contrat vert et bleu, programme métropolitain d’actions en faveur de la biodiversité, qui vise à :

  • Préserver, gérer, valoriser - voire recréer - les espaces naturels, forestiers et agricoles favorables à la biodiversité ;
  • Maintenir et/ou restaurer les corridors écologiques tant terrestres qu’aquatiques ;
  • Renforcer la TVB urbaine.

Cette politique globale a pour ambition de positionner la Métropole comme un maillon indispensable, parmi d’autres acteurs territoriaux, de la mise en œuvre de la transition écologique et climatique.

Des chiffres & des cartes

Voir l'image en grand
AURG
Les chiffres clés de la faune en Isère

Voir l'image en grand
AURG
Répartition des mortalités recensées de la faune (petite, moyenne et grande) Mise en évidence des impacts notables des infrastructures de transport (collisions et écrasements) (Données LPO 38, Fédération Chasse 38)

L'Agence, experte sur la thématique Environnement & biodiversité

Écologue, le passeur d'idées (vertes)