Partager
Article

1969-2019 : l'Institut d’urbanisme et de géographie alpine fête "50 ans d'urba"

Publié le

« 50 ans d’urba » était le thème de l'anniversaire de l’Institut d’urbanisme et de géographie alpine (IUGA) : un colloque, une exposition, des festivités auxquels a participé l'Agence d'urbanisme, qui collabore étroitement avec le monde étudiant.

1969-2019 : L'INSTITUT D’URBANISME ET DE GÉOGRAPHIE ALPINE FÊTE "50 ANS D'URBA"

Fondé en 1969 sous le nom Unité d’Enseignement et de Recherche « Urbanisation Aménagement », l’ex-Institut d’urbanisme de Grenoble, rattaché à l’Université des Sciences Sociales puis à l’université fusionnée Grenoble-Alpes, émerge de l’effervescence de mai 1968 mais aussi, de l’élection quelques années plus tôt, en 1965, d’une équipe emmenée par Hubert Dubedout (Groupe d’Action Municipale – GAM), avec des figures comme Jean Verlhac ou Jean-François Parent. Pour s’émanciper de la tutelle étatique, le « laboratoire urbain grenoblois », tel qu’on a pris l’habitude de qualifier ce creuset d’innovation, s’est alors doté à la fois d’une agence d’urbanisme et, peu après, d’un outil de formation et d’expérimentation en matière d’enseignement et de recherches en urbanisme.

« 50 ans d’urba » était le thème de cet anniversaire de l’Institut d’urbanisme et de géographie alpine (IUGA) fêté sur trois jours en janvier 2020, avec deux temps forts : une exposition retraçant les grandes lignes et réinterrogeant le mythe du laboratoire urbain, et un colloque, Urban feedback, pour ouvrir des perspectives critiques sur cinquante années d’enseignement et de recherche en urbanisme. Cinquante années de relations, plus ou moins proches selon les époques, entre l’institut et l’agence d’urbanisme. À ce titre, Benoît Parent répondait à l’invitation de Jean Christophe Dissart, pour apporter son témoignage lors de la soirée d’ouverture à la Plateforme, centre grenoblois d’information sur les projets urbains.

L'exposition « Grenoble : Laboratoire urbain ? » en vidéo, réalisée pour le cinquantenaire de la formation en urbanisme grenobloise.

Benoît Parent apporte le témoignage de l’Agence

“ Le tournant que prend la collaboration entre l’Agence et l’université est enthousiasmant. Nous interagissons avec l’IUGA bien sûr (la fameuse Cité des territoires où se forment nombre de nos jeunes collaborateurs) mais aussi avec l’Ensag, SciencesPo, l’université de droit, de sociologie, d’informatique (…) Je ne peux énoncer ici toutes nos collaborations, plus riches les unes que les autres, notamment bien sûr au sein de notre conseil scientifique mais aussi d’ateliers d’étudiants menés en commun (…) Multidisciplinaire, interdisciplinaire, transdisciplinaire… au cœur de la vie, de la ville et des territoires, l’urbanisme l’est plus que jamais. Multiplier les échanges et les points de vue, franchir les limites et casser les barrières s’imposent pour répondre aux défis du XXIe siècle. La fusion des universités, le resserrement des liens entre les acteurs institutionnels, universitaires et techniques, tout ce qui stimule les interfaçages, sont une opportunité pour accélérer le mouvement. Parce que les défis sont élevés, parce que, comme les territoires, comme les individus, ils sont interdépendants, parce qu’il y urgence à agir et à s’unir. ”
Benoît Parent, Directeur général de l'Agence d'urbanisme de la région grenobloise lors de son allocution

4

Voir l'image en grand
50 ans IUGA _ Soirée d'ouverture _ 28 janvier 2020