Observer
Brève

La Métropole lance un observatoire dynamique des charges foncières

Publié le

Dans l'objectif de maîtriser la consommation foncière, Grenoble-Alpes Métropole a sollicité l'Agence pour créer un référentiel dynamique des charges foncières sur son territoire. Une étude débutée en 2019 qui se poursuit en 2020.

La Métropole lance un observatoire dynamique des charges foncières

Maîtriser la consommation foncière tout en répondant aux besoins en logements, sociaux en particulier : c’est l’un des objectifs inscrits au PLUi de Grenoble-Alpes Métropole. Cela implique une « fabrication de la ville sur la ville » et nécessite une connaissance fine du suivi de la mutabilité foncière et des opérations réalisées ou en cours. Grenoble-Alpes Métropole a sollicité l’Agence pour créer un référentiel dynamique des charges foncières habitat sur son territoire : un état initial pour mesurer les effets du PLUi et mieux comprendre le rôle du foncier dans la formation des prix du logement.

Démarrée en 2019, l’étude déploie une méthode d’estimation des charges foncières des opérations immobilières dans la métropole depuis 2012. Elle s’appuie sur la base de données DV3F*, croisée avec d’autres bases de données, comme par exemple la base Habitat de suivi du PLH. Une première version du référentiel a été constituée, recensant les opérations immobilières et renseignant leurs caractéristiques économiques. 2020 sera consacrée à la stabilisation de cette méthode à travers divers vérifications et croisements.

*DV3F
Cette base de la DGFiP recense et détaille l’ensemble des transactions foncières et immobilières en France. Elle permet ainsi d’identifier d’une part les biens fonciers et immobiliers acquis par les opérateurs en vue d’une transformation urbaine et d’autre part, les biens immobiliers neufs vendus par ces mêmes opérateurs.

Voir l'image en grand
AURG
La méthode d'estimation des charges foncières

L'Agence experte

Habitat & foncier

L'Agence veille

Habitat & foncier