Observer
Interview

Agricultures & alimentation : quels enjeux pour notre territoire alpin ?

Publié le

À l'occasion du mois de la transition alimentaire, l'Agence revient sur les enjeux d'agricultures et d'alimentation de notre territoire alpin. Questions à Fabien Daumark, chargé d'études Territoires.

Quels sont les enjeux spécifiques à notre territoire alpin ?

Nous sommes sur un vaste territoire de montagnes et de vallées, riche d’une grande diversité agricole. Le périmètre du PAiT s’étend sur plus de cent kilomètres du Nord au Sud avec en son centre, le bassin de vie grenoblois très contraint physiquement. Si celui-ci exerce une pression foncière importante, il constitue aussi un lieu de consommation majeur pour les productions agricoles locales, avec des attentes croissantes. Complémentaire du pôle agro-alimentaire de l’Isère, le PAiT s’appuie sur les spécificités locales et les compétences propres à chaque organisme. L’ambition fondatrice porte au développement et à l’amélioration des modes de production et de consommation accessibles à tous, favorables à la santé de la nature et de l’homme, dans le respect des ressources (eau, sols, biodiversité).

La « réponse Egalim » est l’une des actions collectives engagée en 2020, sur le volet restauration collective. Comment l’Agence a contribué à cette opération ?

La restauration collective, en particulier scolaire publique, est un levier majeur des collectivités territoriales en faveur de la transition alimentaire. Pour améliorer les pratiques avec des politiques publiques de soutien et d’accompagnement au changement, il était nécessaire de construire et partager avec les acteurs concernés un état des lieux du fonctionnement de la restauration collective (types d’établissements et de gestion, nombre de repas par jour). C’est la première fois que ce sujet est traité à cette échelle partenariale, avec le concours de l’Agence qui a mobilisé un groupe d’acteurs techniques et professionnels. L’Agence a également collaboré avec la chambre d’agriculture de l’Isère pour croiser cet état des lieux avec la situation agricole, asseoir des choix méthodologiques et enrichir les résultats sur l’organisation des filières agricoles du territoire.

En intégrant ces éléments de connaissance dans un outil de prospective, nous avons estimé qu’un approvisionnement local pour la moitié des besoins de la restauration scolaire du PAiT, dont la moitié en bio (de l’école maternelle à l’université), était non seulement vertueux (réduction des émissions de GES, qualité de l’eau, création d’emploi) mais possible, dans la mesure où environ 4 000 ha de terres agricoles (sur les 132 000 ha dédiés à l’agriculture) seraient mobilisées en agroécologie et sur des filières adaptées aux menus des restaurants.

Quelles autres actions contributions de l’Agence aux enjeux d’une alimentation durable ?

Depuis trois ans, l’Agence accompagne le service agriculture du Pays Voironnais dans la mise en place d’un observatoire agricole et alimentaire. La première étape visible a été franchie en fin d’année 2020, avec un état des lieux de la réalité agricole locale qui va permettre à la communauté d’agglomération de suivre ses évolutions et de se préparer à répondre aux multiples défis de la transition Au même moment, la Ville de Seyssinet-Pariset a sollicité l’Agence pour l’assister dans un inventaire des espaces jardinables. En mobilisant nos méthodes et outils d’analyse foncière, nous avons d’abord identifié une trentaine de sites, que nous avons ensuite étudiés et arpentés avec les élus pour envisager leurs usages possibles et préférentiels, à partir d’une typologie que nous avons créée. Un « tableau de bord » a été établi pour aider la municipalité à mettre en oeuvre ses objectifs avec, dès cette année, quatre sites de projets. Pour l’Agence, il s’agit d’une première contribution concrète et positive au développement de l’agriculture (péri)urbaine.

Ces travaux ont ouvert de belles perspectives pour accompagner les communes dans leurs arbitrages sur les usages des sols, ou à plus grande échelle pour l’observation du système alimentaire du PAiT.
Nous continuons aussi d’accompagner le développement des PAEN (Protection et mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains) à l’appui au Département de l’Isère pour accompagner les collectivités qui souhaitent mieux protéger et mettre en valeur leurs espaces agricoles et naturels.