Un programme partenarial annuel

Ce programme d’intérêt général répond aux préoccupations partagées des membres de l’Agence qui bénéficient de la vision globale sur les projets et études engagés. Ils ont accès en complément à un ensemble de services mutualisés (détaillés dans le "socle partenarial". Le programme d'activité est voté annuellement par les élus du Conseil d’administration (représentants politiques des collectivités membres). Les études réalisées dans ce cadre, une fois finalisées, sont la propriété de l’Agence et sont communicables à tous ses membres.

Le Programme d’activité partenarial 2022  a été présenté au Conseil d’administration de mars 2022. Il s’établit à 7 040 jours d’activité en mars 2022 et 1 635 pour le socle partenarial.

Au cœur de la feuille de route du Projet d'Agence 2021-2026, figure la refonte du « socle partenarial », véritable raison d’être de l’Agence. Cet espace unique en son genre, garant du partenariat et des valeurs de solidarité entre les membres de l’Agence, permet de mutualiser des missions autour de trois principaux sujets en 2022 : l’observation renouvelée, le ZAN et la prospective, à travers le déploiement de l’Atelier des Futurs.

Il se décline en 3 axes :

AXE 1 : DÉMARCHES PROSPECTIVES ET INNOVATION TERRITORIALE

L’Agence dans son rôle de "vigie" au service de la connaissance et d'une culture territoriales, inscrite dans de nombreux réseaux d'acteurs et carrefour d'expériences, se doit d'être en veille constante sur les tendances et évolutions à l'oeuvre, pour accompagner les territoires en transition et faire jouer autant que faire se peut la solidarité interterritoriale (certains territoires sont moins dotés en ingénierie que d'autres).

AXE 2 : PLANIFICATION ET STRATÉGIES TERRITORIALES

L’Agence participe à la planification et à l’élaboration des stratégies territoriales. Au-delà de l’approche réglementaire, elle intègre une visée plus stratégique au cœur des projets de territoires, et une visée pré-opérationnelle, en matière de projets urbains et quartiers durables.

AXE 3 : EXPERTISE THÉMATIQUE AU SERVICE DES POLITIQUES PUBLIQUES

L’Agence renforce l’expertise thématique au service des politiques publiques. À l’interface des territoires et des enjeux, elle intervient également au croisement des thématiques, amenant une indispensable transversalité de regards et d'approches dans les projets.

1 PROGRAMME : 2 VOLETS

Le programme partenarial de l’Agence comprend deux volets :

LE SOCLE PARTENARIAL

Il présente un ensemble de missions transversales, mises à disposition des membres de l'Agence :

  • Documentation / Veille
  • Communication / Valorisation
  • Observation / SIG, SIT / Bases de données
  • Animation, partenariat
  • Réflexions prospectives / Conseil scientifique
  • Assistance aux EPCI et à leurs communes

LES MISSIONS (OU PROJETS)

Les missions (ou projets) répondent aux demandes des membres de l’Agence. Elles sont rassemblées dans le programme d'activité partenarial.

Les missions relèvent de trois catégories de membres :

  • Les membres impliqués, qui sont à l’initiative de la demande et pilotes des projets.
  • Les membres intéressés, qui sont tenus informés de l’avancée de la mission à toutes les étapes et participent aux comités de pilotage.
  • Les membres informés, destinataires à leur demande des productions liées aux missions, dès lors qu’elles ont été validées par les membres impliqués.

À noter : les études validées par leur commanditaire direct peuvent être portées à la connaissance de l'ensemble des membres.

2022 : 170 PROJETS INSCRITS DANS LE PROGRAMME D'ACTIVITÉ PARTENARIAL

Atteignant 7 040 jours d’activité en mars 2022 et 1 635 pour le socle partenarial, notre programme est en évolution par rapport à la version votée en décembre 2021. Une évolution naturelle due à la précision des commandes et des missions demandées par nos membres mais aussi, à de nouvelles interventions communales. Elles témoignent de la confiance accordée à l’Agence dans une année 2022 qui est à la fois la première année d’application du Projet d’Agence et une année clé pour le mandat 2020-2026 de nos élus.

Dans le contexte nouveau de traduction locale de la loi Climat et Résilience, l’ingénierie publique s’affirme comme un appui solide à la décision politique, et le programme de l’Agence s’y emploie. Il s’illustre d’abord par la poursuite de l’investissement dans la planification territoriale (SCoT, PLUi dont l’élaboration de celui de Saint-Marcellin Vercors Isère, mais aussi territoires hors PLUi). Il exprime également la poursuite de l’engagement de l’Agence dans les projets de territoires (CRTE), les projets urbains et l’urbanisme de projet, la redynamisation des centralités à travers plusieurs dispositifs (PVD, ORT), ainsi que l’accompagnement des démarches pour répondre au défi climatique (PCAET) et autres expertises thématiques (habitat, mobilité, biodiversité, agriculture et alimentation…). La poursuite des dispositifs d’observation thématique (OLL, OFPI, EMC², stationnement, biodiversité…), transversale (Obs’Y, Barométropole) ou en réseau (groupe de travail mutualisation urbA4) est également à noter. Enfin, le programme urbA4 (réseau des agences Auvergne-Rhône-Alpes), au service de nos partenaires régionaux (Dreal, Ademe, ARS), vient compléter ce panorama.

Reste un point notable : au cœur de la feuille de route du nouveau Projet, figure la refonte du « socle partenarial », véritable raison d’être de l’Agence. Cet espace unique en son genre, garant du partenariat et des valeurs de solidarité entre les membres de l’Agence, permet de mutualiser des missions autour de trois principaux sujets en 2022 : l’observation renouvelée, le ZAN et la prospective, à travers le déploiement de l’Atelier des Futurs.

Ces chantiers ambitieux, en illustrant nos registres d’intervention diversifiés, incarnent la véritable raison d’être de l’Agence, au service de l’intérêt collectif.