Le "révélateur" du territoire

Le paysagiste étudie les composantes paysagères qui révèlent le territoire et élabore des propositions d'amélioration de notre cadre de vie. Partant d’un lieu précis, il analyse son histoire, sa géologie, la manière dont il est constitué physiquement, puis la façon dont l’urbanisation s’inscrit dans le paysage en fonction de ses atouts et contraintes. 

Son travail peut aller d’une intervention sur les espaces verts ou d’aménagements pour des particuliers, à un travail plus en amont sur des études, diagnostics, etc., voire de la conception / réalisation de projets dans leur globalité jusqu’au suivi de chantier.

À l’Agence d’urbanisme, la paysagiste intervient essentiellement en amont des projets.

Il travaille principalement sur les grandes orientations d’aménagement de la ville et du territoire à différentes échelles : aussi bien celle des documents d’aménagement d’un grand territoire, que celle de quelques communes, voire d’une seule, d’un quartier ou d’une place. Un accompagnement méthodologique ou une aide à la rédaction de cahier des charges peut également être proposée. 
Cette mission comprend un important travail de cartographie / SIG et de production écrite. Il s’agit aussi de concevoir et de réaliser des bases de données spécifiques sur le paysage, le patrimoine et les espaces publics, à partir desquelles sont réalisées des cartographies et des analyses. Grâce à ses représentations graphiques et à ses croquis, la paysagiste offre une approche pédagogique essentielle, autant pour les élus que pour les habitants.

« Un paysagiste doit connaitre à la fois les politiques et les lois au niveau du paysage comme de l’urbanisme, au niveau des formes urbaines. Il doit s’intéresser à toutes les thématiques traitées à l’Agence tels que déplacements, espaces publics, commerce, etc. Son intervention est transversale, à la fois dans les échelles et dans les perceptions. »
Nathalie Henner, paysagiste

PLUi : la méthodologie Paysage approuvée !

Travail sur la cartographique, réalisation d'un diagnostic paysager, inventaire du patrimoine bâti et paysager en lien avec les bureaux d'études, animation d'ateliers thématiques avec les élus et la population... la méthodologie est rôdée et a été utilisée pour le PLUi de Grenoble-Alpes Métropole et les PLUI de Bièvre Isère et de la région Saint-Jeannaise.