Pour une cohésion sociale, urbaine et territoriale

Accès au logement pour tous, accès aux soins et à la santé, accès à l’éducation, à l’emploi, à la mobilité... La cohésion sociale et territoriale est au cœur des questionnements des élus pour l'ensemble des territoires. C’est une conquête permanente : avec le creusement des inégalités économiques, les augmentations du prix de l’énergie et du logement peuvent contribuer à accroître la vulnérabilité des plus fragiles ; des territoires connaissent une véritable dynamique économique et d’attractivité, tandis que d’autres sont confrontés au déclin industriel, au retrait des services publics, à la désertification médicale, à la paupérisation des habitants.

Une observation permanente des évolutions sociales et territoriales

Avec des approches quantitatives ou qualitatives (focus groupes, enquêtes sociologiques), l’Agence conduit une observation permanente de l’évolution des différenciations sociales et territoriales, des inégalités d’accès aux services et aux aménités urbaines. Elle s’intéresse aux processus de fragmentation qui interviennent aux grandes échelles (grande région grenobloise) comme aux petites (quartiers, ensembles immobiliers).

Une expertise au service des politiques de cohésion sociale et urbaine 

En croisant ses expertises, sur les champs du social, de l’urbain, de l’habitat et du foncier, voire de la mobilité, l’Agence contribue directement aux politiques de cohésion sociale et urbaine :

  • Pour alimenter le Contrat de ville et les projets de renouvellement urbain (PNRU), elle accompagne la Métropole grenobloise dans sa connaissance des habitants et problématiques des quartiers urbains prioritaires de la politique de la ville, ainsi que sur des approches des inégalités scolaires et de la tranquillité publique ;
  • Elle accompagne l’élaboration des politiques de l’habitat, les politiques d’attribution des logements sociaux et les stratégies foncières qui favorisent un accès au logement pour tous et la mixité sociale. Elle alimente en complément les réflexions sur les façons de rénover l’habitat déqualifié, de créer du logement abordable dans les territoires tendus ;
  • Elle intervient en appui des communes qui souhaitent développer l’observation sociale et élaborer des analyses des besoins sociaux. 
  • Elle intervient en aide à la décision sur l’implantation d’équipements nécessaires à la santé ou au lien social (équipements sportifs, médicaux, scolaires).

Urbanisme, santé et cohésion sociale : un lien de plus en plus prégnant

Le lien entre les questions d’urbanisme et de santé, ou entre le lien social et le bien-être, est de plus en plus prégnant. L’Agence développe des méthodologies nouvelles, participatives, pour mieux aborder les conditions de vie des habitants et les problématiques de bien-être et de santé (Enquête Ibest).
En partenariat depuis 2017 avec l’Agence Régionale de Santé, elle conduit des études d’impact santé dans les territoires défavorisés et expérimente, pour mieux prendre en compte la question de la santé dans les documents de planification et les projets d’aménagement ou de requalification urbaine.