La politique de l’habitat, souvent assise sur la stratégie foncière, constitue l'une des principales actions publiques locales qui modèlent l'aménagement. Elle doit intégrer l'évolution des modes de vie, les enjeux d’économie d’espace, de transition énergétique... En toute logique, l'accompagnement des territoires pour élaborer des politiques de l'habitat et des politiques foncières tient une place majeure à l’Agence, dans les explorations et observations partenariales qu’elle mène, comme dans les documents d’urbanisme stratégiques et règlementaires qu’elle contribue à élaborer et à mettre en œuvre (Programmes locaux pour l'habitat, PLUi-H...).

élaborer des stratégies résidentielles territoriales maîtrisées

L’enjeu pour élaborer ces stratégies résidentielles territoriales est tout d’abord de bien articuler la programmation résidentielle avec les besoins, le contexte et les ambitions de la collectivité.

L’appréhension des besoins en logement est essentielle dans un contexte où les modes de vie et les aspirations résidentielles évoluent profondément, et où les territoires, selon qu’ils sont urbains,  ruraux, montagnards, proposent des offres résidentielles et des modes d’habiter différenciés. Dans un contexte où le renouvellement urbain s’impose, l’Agence accompagne les territoires dans l’analyse et la définition d’objectifs chiffrés de réduction de la consommation d’espace ainsi que dans la réflexion sur la valorisation des dents creuses, le recyclage des friches, la restructuration des tissus urbains.
Produire les logements programmés à l’échelle intercommunale suppose enfin d’activer et d’articuler divers outils : documents d’urbanisme et leurs orientations d’aménagement, études urbaines, stratégies foncières et immobilières…  
L’Agence intervient sur ces différents maillons de la chaîne, et favorise leur mise en cohérence, à travers une palette diversifiée de compétences et de services. 

Une expertise d'observation et d'analyse

L’Agence a développé des observations et des méthodes lui permettant de diagnostiquer les atouts et limites de l’offre résidentielle d’un territoire, d’appréhender le fonctionnement des marchés immobiliers et fonciers et de qualifier les besoins en logement.
L'observatoire foncier partenarial de l'Isère (l'OFPI), l'Observatoire locaux des loyers (OLL) ou encore l’Observatoire Territorial du Logement étudiant (OTLE) sont des exemples d'outils permettant de suivre les dynamiques des marchés fonciers et immobiliers, ou la demande et l’offre de logements étudiants.

L'Agence a développé des outils d’analyse fins sur des problématiques immobilières ciblées : fragilisation des copropriétés, renouvellement générationnel des territoires, demande de logement social et peuplement du parc locatif social, mobilité résidentielle des habitants des quartiers en politique de la ville, attractivité des immeubles neufs...

Un appui à l'élaboration des stratégies foncières et des programmations immobilières

L'Agence intervient en appui à la formulation de stratégies foncières des intercommunalités et des opérateurs fonciers (EPFL du Dauphiné, Epora). A l’échelle des territoires, elle identifie, qualifie et hiérarchise les gisements fonciers qui peuvent accueillir des logements, des activités ou encore des équipements.
Sur les sites à enjeux, il s’agit de passer à l’opérationnel : l’Agence peut conduire des études plus fines (étude urbaine, étude de marché et de capacité, de faisabilité), proposer des stratégies visant à maîtriser la programmation, en jouant sur les outils des documents d’urbanisme (OAP ou servitude de mixité sociale) ou d’autres leviers (négociation, acquisition, partenariat…).

Partenariats et prospectives

En lien avec un réseau d’acteurs ressources (bailleurs sociaux, promoteurs, agents immobiliers, notaires, aménageurs, associations ...), elle accompagne les réflexions concernant les nouveaux modes d’habiter et les réponses innovantes (habitat intermédiaire, participatif, habitat abordable …).