Partager
Article

Parlon’ZAN  : éclairer les territoires sur leurs futures trajectoires ZAN

Publié le

Parlon’ZAN, l’un des trois grands projets du socle partenarial, est le centre de ressources développé en 2022 par l’Agence à la demande des élu·e·s pour accompagner la construction des trajectoires ZAN dans les territoires. Décryptage et observation auront été les mots clés de cette première année (2022), ainsi que dialogue : Parlon’ZAN est aussi un espace d’échanges pour se construire une culture partagée.

Parlon’ZAN : éclairer les territoires sur leurs futures trajectoires ZAN

En août 2021, l’adoption de la loi climat et résilience a donné le signal de l’engagement des collectivités dans la mise en œuvre d’une trajectoire qui doit conduire à l’absence de toute artificialisation nette des sols à horizon 2050. A l’écoute des territoires et de leurs questionnements, l’Agence a dédié en 2022 une part importante du socle partenarial [voir encart] au déploiement d’un dispositif Parlon’ZAN en mobilisant ses expertises, son réseau de partenaires et le celui des agences d’urbanisme.

Voir l'image en grand
aurg

Un centre de ressources et d’échanges pour décrypter et sensibiliser

Décrypter le ZAN, proposer une aide méthodologique, partager les expériences, croiser les regards d'experts, telle est la vocation du centre de ressources développé sur le site internet de l’Agence. Six grandes rubriques répondent aux attentes premières exprimées par les élu·e·s. À travers des articles, des définitions, des vidéos, des liens vers des publications, une veille de la littérature… l’espace web Parlon’ZAN propose un décryptage des lois et la mise à disposition d’outils d’expertise. L’objectif : partager un vocabulaire commun, se nourrir des expériences, et acculturer un large public aux enjeux d’application locale du ZAN.

Fiabiliser et partager l’observation autour des données de consommation d’espace

Le lancement des scènes d'acteurs, en parallèle des travaux menés dans le cadre du réseau FNAU et des réseaux de partenaires, a permis à l’Agence de contribuer au décryptage fin des bases de données existantes [voir le Thema MOS] pour l’observation de l’évolution de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers. En montrant leurs intérêts, limites et complémentarités, ce sont des données de référence fiabilisées et partagées sur la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers qui est désormais mise à la disposition des partenaires par l’Agence depuis novembre 2022. Ces éléments sont débattus et partagés avec les partenaires dans le cadre des séances du Club Observation ZAN, animé et réuni régulièrement par l'Agence.

En parallèle, une scène d'échanges sur le lancement des inventaires des zones d’activités économiques s’est tenue en septembre 2022 à l’intention des acteurs géomatique, directions financières, développeurs économiques, pour partager une méthodologie commune et les enjeux avec la possibilité de travailler sur la densification, la renaturation, l’optimisation en ZAE…

Les volets « chaîne d’acteurs » et « leviers opérationnels » amorcés

La mise en œuvre du ZAN implique la mobilisation et l'articulation de l'ensemble des acteurs de la fabrique territoriale : acteurs de la construction résidentielle, de l’aménagement économique et touristique ; aménageurs, acteurs de de la maîtrise foncière ; acteurs du monde agricole et de la préservation de la nature… Leurs interventions et les leviers qu’ils peuvent actionner sont multiples : connaissance, aménagement, recyclage foncier, densification, rénovation du bâti existant, préservation de la nature, compensation et renaturation...Une première réflexion interne a conduit à l’identification des acteurs concernés par le ZAN autour d’un ensemble de champs mobilisés : Résidentiel | Foncier-aménagement | Économie - tourisme | Infrastructures - réseaux | Naturel - agricole – forestier. Des entretiens exploratoires devraient permettre d’approfondir une toile d’acteurs autour du ZAN, l’identification de sujets ou retour d’expériences pouvant faire l’objet de scènes d’échanges techniques spécifiques.

Pour atteindre l’objectif ZAN, des leviers sont à mobiliser par les territoires. Pour les explorer, l’Agence amorce un chantier interne et réunit les conditions pour développer son expertise, avec une focale sur la fonctionnalité des sols. A suivre en 2023.

LE SOCLE PARTENARIAL : Partie intégrante de la feuille de route du projet Agence 2021-2026, le socle partenarial est un espace de solidarité territoriale, complémentaire du programme d’activité partenarial. Refondé en 2022, il est doté de moyens mutualisés au service de l’interconnaissance, de l’intelligence collective et de la prospective. Véritable ADN de l’Agence, il lui confère sa spécificité et une forte valeur ajoutée, au service de tous. Trois grands chantiers ont été initiés en 2022, qui se déploieront en 2023 : l’Atelier des Futurs (plateforme des prospectives et des stratégies), Parlon’ZAN et l’observation renouvelée de l’évolution des modes de vie et des territoires.