Partager
Article

Exposition “Grenoble retour vers le futur” : les archives de l’Agence s’invitent à la plateforme !

Publié le

L’Agence d’urbanisme fournit le point de départ et le point d’arrivée de cette exposition “Grenoble retour vers le futur” qui s’intéresse aux grands projets non réalisés qui auraient pu changer radicalement la cité dauphinoise et plus largement son agglomération : Grenoble ville d’eaux, Bastille acropole universitaire, POMA 2000. Les archives de l'Agence les ont gardé en mémoire.

Exposition “Grenoble retour vers le futur” : les archives de l’Agence s’invitent à la plateforme !

Du 7 septembre au 3 décembre 2022, la Plateforme, centre d'information sur les projets urbains, nous propose une rétrospective futuriste, en collaboration avec l'Ensag / UGA et la Ville de Grenoble. L'Agence d'urbanisme leur a ouvert grand ses riches archives et assure le prêt de sa "maquette totem" du Plan Bernard, qu'elle a restauré en 2015.

aurg
Maquette du Plan Bernard - Exposition Retour vers le futur - Plateforme

aurg
Consultation du webzine Grand A Emergences

 

La maquette du plan Bernard, premier projet d’aménagement urbain grenoblois à l’échelle intercommunale, à l’aube et à l’aune des Jeux olympiques de 68, sera l’introduction à ce récit rétrospectif structuré en trois temps.

En fin d’exposition, les visiteurs pourront (re)découvrir GRAND A EMERGENCES : métropole(s) à venir avec son webzine, sa lettre et le film Métropole grenobloise, ces récits qui nous parlent véritables invitations à entrevoir le futur de la Métropole de Grenoble avec 3 entrées :

  • la métropole expérimentale interroge la résilience du système économique grenoblois
  • la métropole géographique questionne le rapport de la ville à son environnement alpin
  • la métropole hospitalière analyse les enjeux de l’accueil et du bien vivre.

aurg
aurg

Quelle est la capacité de notre métropole grenobloise à résister aux crises et à s’adapter aux évolutions contemporaines ? Quels sont les ressorts de sa résilience ? C’est ce qu’une quinzaine de chercheurs de l’UGA et de GEM, accompagnés par les équipes de la Métropole et de l’Agence d’urbanisme de la région grenobloise, ont exploré dans le cadre de la Plateforme d’observation des projets et stratégies urbaines (programme de recherche national Popsu). GRAND A EMERGENCES : métropole(s) à venir met en lumière ces travaux et regards et ouvre le dialogue avec une vingtaine d'acteurs d'horizons divers.

Au-delà du voyage dans le temps et de l'invitation à découvrir ce qui aurait pu être, cette exposition est une ouverture sur l'urbanisme et le poids des choix d'hier et d'aujourd'hui sur demain. Du chemin a été parcouru entre la période d'expansion de l'après guerre, avec ses promesses de progrès, de fonctionnalité et d'épanouissement, propice aux utopies urbanistiques, et ce deuxième quart de XXIs. pris dans la tourmente, soumis à l'urgence et la restriction. Chaque époque a façonné ses villes, laissées aux mains des "experts". Peut-on encore rêver la ville ? Comment répondre durablement aux aspirations de ses habitants ? Avec qui et comment renouveler la fabrique urbaine, inventer de nouveaux "modèles urbains" ?... La vi(ll)e continue.

Les archives de l’Agence ou la mémoire des projets urbains de Grenoble et sa région : 250 m linéaire - 50 ans d’archives

Durant les mois de préparation de l’exposition, l'Agence a accueilli dans son centre de documentation des étudiants de l’École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble et du Master urbanisme et aménagement parcours design urbain pour les recherches exploratoires sur les projets Bastille Acropole et POMA 2000.

Des documents issus des archives de l'Agence sont venus enrichir l'exposition aux côtés de ceux des archives municipales de la Ville de Grenoble, du Musée Dauphinois, du Département de l'Isère et du Fond Atelier Benoit.