Observer
Article

Enquête à bord des TER de la région grenobloise : épisode 4

Publié le

Retrouvez l’enquête menée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur l’étoile ferroviaire grenobloise entre 2017 et 2019. Ce 4e et dernier épisode se dresse un portrait de l’intermodalité vélo - train.

Enquête à bord des TER de la région grenobloise : épisode 4

Quelle est la part du vélo pour accéder aux gares ? Pour rejoindre la destination finale depuis une gare ? Quelle distance est parcourue ? Quels choix sont faits entre embarquer le vélo ou le stationner ? Quels sont les freins ? Comment inciter à stationner les vélos en gare ?

L’enquête apporte des réponses. Point de vigilance : elle dresse le portrait d’une journée type, comportant inévitablement des particularités comme la météo par exemple. Si le poids des déplacements effectués au quotidien ou presque (57 %) donne une certaine valeur aux analyses que l’on peut en faire, il convient toutefois de les considérer avec précaution.

Les principaux enseignements

  • Le vélo est utilisé pour 12 % des trajets depuis et vers les gares en semaine, pour 4 % des trajets le week-end. Il est beaucoup utilisé pour les trajets domicile-travail
  • 1 600 arrivées et départs à la gare de Grenoble un jour de semaine
  • C’est dans les gares situées en milieu périurbain dense (Gières, Brignoud, Lancey, Moirans, Moirans Galifette, Saint-Egrève) que le poids du vélo est le plus important par rapport aux autres modes
  • 30 % des rabattements ou diffusions à vélo durent plus de 10 minutes (soit plus de 2 à 3 km). 70 % durent moins de 10 minutes. Les longs trajets se font davantage dans les gares du centre de l’agglomération.
  • Les 2/3 des vélos sont embarqués dans le train (1300 usagers), 1/3 sont stationnés en gare
  • 6 fois sur 10 le vélo est embarqué dans le train pour des trajets domicile-travail
  • Les principales liaisons avec un vélo embarqué sont entre Grenoble et Moirans ainsi qu’entre Grenoble et Gières, Chambéry, Lyon, Voiron
  • 70 % des usagers intermodaux vélo-train (sur l’axe Chambéry-Valence) déclarent utiliser un vélo en gare d’arrivée (embarqué ou stationné)
  • 36 % des usagers cyclistes (sur l’axe Chambéry-Valence) expriment une peur du vol

AURG
Utilisation du vélo en intermodalité avec le TER par gare (entre 2017 et 2019)