Animer
Article

Transitions sociétales : (re)play du jeu sérieux

Publié le

Un serious game (jeu sérieux) pour appréhender les imaginaires, les représentations, les tendances socioéconomiques qui se dessinent au sein de nos territoires urbains, ruraux et de montagne a été réalisé par le SCoT de la Grande Région de Grenoble et l’Agence d’urbanisme de la région grenobloise à l’automne 2021. Dans le cadre du premier petit-déjeuner débat de l'Atelier des Futurs, la plateforme des prospectives et des stratégies impulsée par l'Agence, le jeu sérieux a fait l'objet d'une présentation dont le replay est disponible.

Transitions sociétales : (re)play du jeu sérieux

Lucas Jouny, Agence d'urbanisme de la région grenobloise et Pablo Coulange, EP-SCoT de la Grande Région de Grenoble ont animé le premier Croq'futurs, début juin, avec une présentation du « jeu sérieux » développé par l’Agence pour l’EP-SCoT dans le cadre du chantier transitions sociétales.

Case départ : les attentes des élus de l’EP SCoT

Plusieurs chantiers ont été engagés par l’Agence à la suite du bilan de la mise en œuvre du SCoT de 2018, dont celui des transitions sociétales. Dans ce cadre, la réalisation du jeu sérieux est l’une des réponses apportées aux demandes des élus de l’établissement public qui souhaitaient une approche plus qualitative et notamment, l’appréhension de la notion de proximité dans toutes ses composantes. Comprendre les modes de vie des habitants et des usagers dans leur diversité et leur complexité est essentiel pour décrypter les enjeux sociétaux, prendre en compte les dynamiques actuelles dans les décisions publiques ou au contraire, tenter d’infléchir celles qui pourraient avoir une incidence négative (au regard d’objectifs comme la lutte contre la périurbanisation, le rééquilibrage de l’offre commerciale ou la réduction de l’autosolisme). L’Agence a fait le choix d’une approche « comportementaliste », à visée prospective. C’est ainsi qu’est née l’idée du jeu, étape « ultime » d’une démarche qualitative en trois temps.

Avant le jeu, les enjeux

Une première phase exploratoire a permis d’identifier des enjeux sociétaux majeurs.

Huit sphères de la vie quotidienne* ont été prédéterminées et explorées (en lien avec l’EP SCoT et les référents techniques des EPCI), qui ont guidé la sélection d’une vingtaine d’acteurs venant illustrer la diversité des territoires et des profils socioprofessionnels de la grande région de Grenoble : psychologue, bailleur social, directeur de centre commercial périurbain, policier municipal, conseiller principal d’éducation, etc. Auditionnés dans le cadre d’entretiens semi-directifs et de groupes focus, ils ont fait émerger une série de grands enjeux pour le territoire, tels que le numérique, la mobilité, les stratégies résidentielles, etc., et permis de dégager des schémas-types de fonctionnement de proximité.

*Travailler ; S’entourer ; Consommer ; Se soigner ; Se divertir ; Habiter ; S’engager ; Se déplacer

Modes de vie, horizon 2045 : un jeu de rôle autour des pratiques de vie quotidienne

Afin d’approfondir les modes de vie et tendances préalablement identifiées, l’Agence et l’EP SCoT ont réuni des élus, des techniciens et des habitants (dont une partie en situation de vulnérabilité sociale) à l’occasion d’un jeux sérieux, dispositif d’animation spécifiquement conçu. Celui-ci s’est déroulé dans quatre territoires de la région, représentatifs de sa diversité (selon un découpage déjà utilisé par l’EP SCoT : urbain dense, communes périurbaines, de montagne, à dominante rurale). Le principe ? Imaginer les pratiques de vie quotidienne de 12 persona fictifs figurant des habitants, définis par le croisement de caractéristiques sociodémographiques (revenus, composition familiale et âge). Les joueurs, réunis autour de plusieurs tables, ont donc débattu des modes de vie de ces persona (déclinés sur un jeu de cartes), en 2020, puis en 2045… Les imaginaires ont ainsi pu fonctionner à plein.

Fin de partie

Les principales tendances en cours au sein des territoires de la grande région de Grenoble font état des évolutions du rapport au temps, aux mobilités, à la consommation, au travail et au foyer. On note l’omniprésence du numérique, la transformation des formes de sociabilité, la conscience écologique, l’émergence de nouveaux systèmes de solidarité, la diversification des pratiques de mobilité… Les principaux déterminants susceptibles d’orienter les choix dans les pratiques individuelles sont spatiaux, générationnels, psychosociologiques, ancrés sur les conditions de vie et les valeurs. Principal rapport d’étonnement : le fait que, dans un contexte de crises et de ruptures, les participants aient préféré se projeter dans un « futur heureux », en se donnant des perspectives et un nouvel élan. Sans doute est-ce un biais lié à la conjoncture, qui ne doit pas empêcher l’EP SCoT de se préoccuper des risques et de l’incertitude dans ses orientations d’aménagement.

 

Le replay du Croq'futur #0 consacré au jeu sérieux

Aller + loin

Observation des modes de vie : l'Agence conçoit et expérimente un serious game, novembre 2021

SCoT, les transitions sociétales mises en jeu, novembre 2021

 

Croq'Futurs, les petits déjeuners débats de l'Atelier des Futurs, pour partager des recettes et se nourrir des expériences.

Ces Croq'Futurs, ont pour objectif de s’acculturer mutuellement, collectivement et progressivement aux questions de prospective territoriale dans un monde anthropocène en partageant réflexions, expertises et expériences.

AURG