Observer
Article

Les marchés immobiliers touristiques isérois à la loupe

Publié le

Avec la première publication des fiches 2023 d'analyse des marchés immobiliers touristiques isérois à l'échelle des massifs et stations, l'Agence ajoute une brique à son expertise en matière d'observation touristique.

Les marchés immobiliers touristiques isérois à la loupe

Publiées pour le compte d'Isère Attractivité et du Département de l'Isère, ces fiches s'appuient sur la création récente de deux bases de données, HEBto et TRANSACto, et permettent d’affiner la connaissance des marchés, suivre les dynamiques de construction et de réhabilitation des locaux touristiques.

Un travail d’exploration méthodologique au long cours

Depuis 10 ans, l’Agence d’Urbanisme de la Région Grenobloise développe son expertise en matière d’observation touristique. Après avoir déployé une méthode d’analyse et de géolocalisation des hébergements touristiques dans le cadre d’un partenariat avec l’INRAE et Isère Attractivité (la base « HEBTo »1), elle explore de nouveaux croisements de données pour compléter le champ de la connaissance de l’immobilier touristique et de loisirs. Ce travail a donné lieu à la création d’une nouvelle base de données sur les transactions touristiques (la base « TRANSACto »2), au service d’une observation fine des marchés d'immobilier touristique isérois. Si cette base est récente et novatrice pour l’Agence, elle s’appuie sur l’expertise largement éprouvée de l’Observatoire Partenarial de l’Isère (OFPI). Ce travail d’exploration a ainsi vocation à répondre aux besoins d’observation à l’échelle départementale, et permet d’affiner la connaissance des marchés, suivre les dynamiques de construction et de réhabilitation des locaux touristiques

La publication de la première édition des fiches d’analyse des marchés touristiques isérois, à l’échelle des massifs et stations

Voir l'image en grand
aurg
Les bases de données HEBto et TRANSACto ont permis la création, pour le compte d’Isère Attractivité et du Département de l’Isère, de fiches décrivant les marchés d’immobilier touristique des 5 massifs et 12 principales stations de l’Isère. Elles permettent de suivre l’évolution de ces marchés, d’avoir des éléments de comparaison entre les massifs et stations et de se situer par rapport aux marchés résidentiels classiques. Les marchés touristiques y sont analysés par segments, selon la vocation touristique (issus d’HEBto, principalement les marchés des copropriétés touristiques et des résidences secondaires). Une fiche sur les chiffres clés à l’échelle du département est également mise à disposition.

Cette première édition (2023) des fiches s’appuie sur les derniers millésimes de données disponibles, à savoir 2021 pour les bases HEBto et TRANSACto et 2022 pour les indicateurs OFPI, issus des données Perval et Sitadel.

Les éléments-clés issus des analyses : des marchés touristiques fortement impactés par la crise sanitaire et une augmentation globale des prix

A l’échelle des massifs isérois, les données observées soulignent une baisse du nombre de transactions touristiques depuis 2020. Le marché a en effet été fortement impacté par la crise sanitaire et peine à retrouver son dynamisme d’avant Covid. Globalement, une tendance à l’augmentation des prix est également constatée, dans des proportions variables suivant les massifs et les vocations touristiques des locaux (copropriétés / résidences secondaires).

A noter une concentration des transactions touristiques en Oisans : plus d’un quart des transactions touristiques des 5 massifs y est localisé. En outre, les dynamiques de marché diffèrent suivant les massifs. Les marchés touristiques de la Chartreuse et du Sud Isère sont ainsi portés par les résidences secondaires, localisées principalement en dehors des stations, tandis que dans le Vercors et l’Oisans, les transactions touristiques concernent majoritairement des copropriétés touristiques.

En termes de construction et de réhabilitation, le massif de l’Oisans apparait là encore particulièrement dynamique, concentrant 73% des constructions nouvelles des 5 massifs entre 2018 et 2020 et 66% des surfaces d’hôtel commencées en 2022.

Un fort enjeu de rénovation du parc existant ressort également. Au sein des massifs isérois, 36% des transactions de biens anciens réalisées entre 2018 et 2022 concernent en effet des logements étiquetés F ou G, contre 10% en dehors des massifs.

La méthodologie et les principaux résultats issus de ces fiches ont été détaillés fin mars 2024 dans un webinaire adressé aux acteurs, dont le replay est disponible sous le lien suivant : à compléter.

Un travail d’observation mis à jour annuellement : prochain rendez-vous à l’automne 2024 ! Ce travail sera mis à jour annuellement afin de permettre une comparaison des données d’année en année. La diffusion de l’édition 2024 des fiches est ainsi prévue pour la fin de l’année. En 2024, le travail d’exploration se poursuit également sur une analyse des marchés touristiques situés en dehors des territoires de montagne. Rendez-vous fin 2024 pour poursuivre ce travail d’observation des marchés touristiques isérois !

PUBLICATION

  • Une fiche à l'échelle des massifs isérois
  • 5 fiches massifs
  • 12 fiches stations

Consulter les 18 fiches

aurg

aurg

aurg

L'Agence en actions

Une observation nouvelle de l'immobilier touristique - mail 2024

Etude : les locations de courte durée dans l'offre touristique de Grenoble-Alpes Métropole - avril 2024

L'Agence experte

Montagne & tourisme

L'Agence veille

Montagne & tourisme