Genèse : une demande politique et une charte d’engagements

La période incertaine et forcément angoissante que nous vivons peut être regardée sous l'angle des différents futurs qu'elle porte en germe : futurs désirables, mais également futurs contraints. "Indiscipline intellectuelle" pour Pierre Massé, la prospective s'apparente à une "philosophie de l'action" : une capacité stratégique que l'on se donne à imaginer et appréhender les trajectoires d'évolution des territoires, où le vivant dans son ensemble a toute sa place.
À l'heure de l'anthropocène, dans un monde en pleine métamorphose, les élus ont souhaité que l’Agence se mobilise et mobilise les différents acteurs et partenaires désireux de se doter d'une capacité à imaginer, à se projeter et à agir pour faciliter la décision publique.

C'est ainsi que s'est initié l"Atelier des futurs", collectif d'acteurs publics qui se veut tout à la fois centre de ressources, creuset d'expertises et laboratoire d'idées et de solutions neuves pour les politiques publiques locales.

L’élaboration et la signature d’une charte d’engagements à l’automne 2021 constitue la pierre fondatrice de la démarche.

Vocation : construire une culture prospective à l’échelle de l’aire grenobloise

Penser l’avenir des territoires, à court, moyen et long termes, n’a jamais été aussi complexe. La démarche prospective est une occasion de regarder en face les changements auxquels élus, techniciens des collectivités, citoyens, membres de la société civile sont confrontés. Comme une boussole ou un phare, elle doit aider à naviguer dans l’incertitude pour nourrir la définition des stratégies et leurs déclinaisons opérationnelles.

Quels sont les moyens permettant d'opérer les changements ? Qui sont les acteurs ? Quels sont les leviers réels de l'action publique territoriale ?

L'Atelier des futurs est organisé autour de trois grandes missions

    • Un centre de ressources partagé, 
    • Un laboratoire de R&D, tête chercheuse collective sur des sujets définis dans un programme et avec des moyens mutualisés
    • Une offre d'expertises mutualisées  

L’exercice de prospective appelle à dissocier les éléments et phénomènes qui sont facteurs de changements (certains ? prévisibles ? incertains ?), à partir de plusieurs situations, appelant des postures et des objectifs complémentaires pour les futures politiques publiques locales : atténuation / adaptation / transition / résilience.
L’Atelier des futurs s’est fixé pour objectif collectif d’accompagner et de fédérer les initiatives naissantes ou émergentes autour de la prospective, sur le territoire de l’aire grenobloise, dans la perspective concrète de favoriser le renouvellement de l’action publique.

Organisation : une démarche partenariale innovante, souple et ouverte

Autour du noyau des fondateurs, un cercle d’acteurs contribue aux échanges et à l’élaboration des projets. Il s’agit tout à la fois de :

  • Renouveler méthodes et pratiques
  • Articuler le “quoi” et le “comment”
  • Sortir des cercles pour capitaliser recherches et actions
  • Se doter d’un dispositif commun souple et ouvert.

Comment ça fonctionne ?

  • Un comité technique tous les 1 à 2 mois depuis novembre 2020 et un secrétariat commun
  • Des groupes de travail pour approfondir des actions
  • Une implication à la carte : chaque membre de l’Atelier s’implique en fonction de ses moyens sur les actions qui l’intéresse.

Les partenaires

À ce stade, la démarche regroupe des techniciens (pas d’élus) issus des collectivités et organismes locaux.

Partenaires actuels

Bientôt partenaires...

  • Communauté d’Agglomération du Pays Voironnais
  • Communauté de communes Le Grésivaudan
  • Université Grenoble-Alpes
  • ...

Désireux de rejoindre l’Atelier des Futurs ?