Projeter
Article

Le Rabot : des "récits" pour imaginer le devenir

Publié le

L’Agence a été missionnée en 2020 par la Ville de Grenoble pour imaginer le devenir et les vocations possibles pour la cité universitaire du Rabot aujourd’hui sous gestion du Crous. Suite à ce premier diagnostic, une étude patrimoniale est en cours.

LE RABOT : DES "RÉCITS" POUR IMAGINER LE DEVENIR

Questions à Frédéric Pontoire, Responsable du cadre Stratégies, territoires et montagne.

Quels enjeux sont identifiés pour le Rabot, site emblématique grenoblois ?

Le Rabot est un site phare de la métropole, jouant un rôle historique et paysager de premier plan dans l’imaginaire grenoblois, sur lequel beaucoup d’acteurs publics et privés interviennent, avec à proximité des projets marquants sur la « terrasse intermédiaire » de la Bastille : Babel Community, réhabilitation du bâtiment de l’ex-IGA, jardins du Musée Dauphinois... Le Rabot a été beaucoup étudié et documenté. En faisant une synthèse de l’existant, en rencontrant les acteurs compétents, et par l’expertise propre de l’Agence, le travail a permis la formulation d’enjeux globaux (sur lesquels un positionnement des élus va s’avérer indispensable) : l’équilibre entre nature et fréquentation dans l’aménagement futur, ses publics, la valorisation de l’héritage patrimonial et bâti. Ont également été mis en avant les défis techniques, conditions du projet de valorisation du Rabot : la limitation des contraintes et la mise en sécurité, l’accessibilité et le décloisonnement, déterminant les possibilités d’aménagement et de constructibilité.

Quelle mobilisation partenariale s’est mise en place ?

L’étude demandée par la Ville de Grenoble a permis la mobilisation et l’implication de nombreux gestionnaires et partenaires, à la hauteur du rayonnement métropolitain du site du Rabot : le Crous, les différents services de l’État, Grenoble-Alpes Métropole, le Département de l’Isère, la Régie du Téléphérique, le Musée Dauphinois, des professeurs de l’Institut d’urbanisme et de l’École d’architecture… Cette implication multiple a permis aux acteurs de faire valoir leur vision de l’avenir du site. La dynamique doit se poursuivre pour ce site unique, avec un ADN à nul autre pareil, qui invite à l’innovation dans l’aménagement et l’intervention publique, avec des perspectives enthousiasmantes : concours Europan, Plan d’aménagement évènementiel pour Grenoble Capitale Verte 2022, Plan-guide Bastille et concertation associée, OAP Bastille du PLUi…

Quelle méthodologie et quelles compétences l’Agence a mis en place pour répondre à cette mission ?

L’étude s’est déroulée dans une période particulière de mobilisation des expertises et des acteurs. Une fois intégrés les enjeux et les défis, il a fallu en dernière phase d’étude libérer les imaginations afin d’aborder toutes les possibilités et propositions d’aménagement du Rabot. Plusieurs axes de travail ont permis de faire émerger des pistes programmatiques : propositions de l’Agence, débats en comité de pilotage, échanges avec les techniciens et universitaires, ateliers avec les acteurs et partenaires, avec des étudiants de l’Institut d’urbanisme, enquêtes, benchmark avec des références d’ailleurs inspirantes… Sur cette base, l’Agence a structuré des « récits », en prenant à chaque fois un fil directeur et en l’exploitant à l’extrême, afin de raconter les lieux, les formes bâties et non bâties, les occupations et les usages possibles du Rabot à l’avenir.
Loin d’être contradictoires, ces récits permettent de développer des imaginaires. Ils sont complémentaires, permettent de dessiner des transitions et de présenter des devenirs tirant parti des potentiels, de l’échelle et de la diversité du site. Pour chacun de ces récits, il est proposé des initiatives avec des niveaux d’ambition et des temporalités variées, certains usages transitoires ou pérennes pouvant être activés dès 2022.

L'Agence a imaginé 5 "récits", complémentaires, des devenirs du site du Rabot

> Une citadelle des héritages et des futurs, lieu majeur de compréhension et d’appropriation de l’histoire et du territoire,
> Un espace du sensible et de la création, site de loisirs et de récréation du quotidien, au coeur des espaces de liberté de la métropole
> Un jardin du changement climatique, haut lieu de biodiversité et de contact avec la nature, à l’avant-garde environnementale et agricole,
> Un lieu du vivre ensemble autrement, site habité et actif, expérimentant un nouveau type de quartier, sobre et low-tech,
> Le Rabot des hospitalités, espace d’accueil, de refuge et de ressourcement pour tous.

Ces récits du Rabot sont à étudier avec les projets des sites voisins (Babel Community, Ex- IGA, Musée Dauphinois) et la Bastille dans son ensemble.

Voir l'image en grand
AURG
Le Rabot, Perspectives de programmation, 2020

LIENS UTILES

Le Rabot, de nouvelles vocations ancrées dans l'histoire et le paysage
Une étude patrimoniale en cours, Juillet 2020

Voir l'image en grand
Google Earth
Diagnostic du Rabot : des récits pour imaginer le devenir
Interview de Frédéric Pontoire, Juin 2020

Concours Europan 16
La Ville de Grenoble participe au Concours Europan 16 : des équipes européennes sont appelées à faire des propositions pour imaginer le devenir du site…

LE RABOT EN IMAGES

L'Agence experte

Paysages & patrimoines

L'Agence veille

Paysages & patrimoines